A propos des semences et de semis

Les normes de qualité

VT utilise exclusivement des semences d'origine fiable et contrôlée. Elles sont achetées auprès de différents fournisseurs triés sur le volet. La norme qualité joue un rôle déterminant. Cette qualité est vérifiée par le biais d'essais pratiques. Un programme d'essai étendu assure le suivi des résultats de germination de toutes les semences dès la réception de le nouvelle récolte et durant la période de commercialisation. A la moindre indication que le pouvoir germinatif des semences ensachées ne répond plus aux normes, les semences concernées sont retirées de la vente.

L'emballage

Au dos des sachets se trouve l'information concernant les caractéristiques et la méthode de semis de l'espèce ou de la sélection. Le texte est toutefois limité.  Ce site est une source supplémentaire d'information. Notre catalogue interactif sur ce site vous fournit toute information complémentaire: schéma des semis avec mention des températures de germination optimales, informations générales, conseils pratiques propres à la variété.

Le semis à l'intérieur

De par sa température ambiante, la pièce d'une maison est un environnement propice aux présemis en caissettes. La plupart des semences nécessitent d'ailleurs une température plutôt élevée pour germer. De plus, le maintien du degré d'humidité est très important. Couvrir la caissette avec du plastique ou une vitre jusquà l'émergence s'avère une mesure efficace. S'il n'est pas fait usage d'une terre spéciale pour semis, il est préférable de ne pas semer dans du terreau pur. Un mélange de terreau avec de la tourbe et du sable fin offre l'avantage de mieux retenir l'humidité. Une fois la germination entamée, il n'est plus nécessaire d'avoir une température élevée, mais il faut plutôt avoir suffisamment de lumière dans la pièce. Un manque de lumière combiné à une haute température produit des plantes filantes et chétives. Il est donc conseillé de ne pas tenir les petites plantes trop longtemps dans ces conditions. Il est préférable qu'elles continuent de pousser dans une serre. Si l'on ne sème pas trop tôt à l'intérieur, la période de croissance en serre coïncidera avec la période printanière avec des températures déjà plus douces. En pratique, les plantules reçoivent souvent trop d'eau. Une humidité moindre permet aux plantes de former des racines mieux développées, ce qui est très important. Arroser par le haut peut mouiller les plantules et les faire pourrir. Semer dans des godets de tourbe pressée ou des pots individuels que l'on dispose ensuite dans un bac avec de l'eau, offre l'avantage d'absorber l'eau par le dessous.

Le semis en place

Beaucoup de légumes ou de fleurs sont semés directement en pleine terre. Le semis s'effectue en lignes et aux distances indiquées clairement sur chaque sachet de semences. Recouvrir les semis d'une feuille plastique ou d'un voile tôt au printemps leur assure une protection. Certaines plantes avec de grosses graines, tels les cornichons, concombres, potirons, courgettes peuvent être semées dans des petits pots. Ceci procure un double avantage : les semis peuvent s'effectuer plus tôt et pousser à l'abri des aléas climatiques printaniers.

La germination des semences

Les semences sont des produits vivants. Outre le souci pour le respect des critères de qualité lors de la mise sur le marché, il faut aussi que les conditions d'utilisation des semences soient optimales. En règle générale, 65% à 90% des semences germent. Plus de trois-quarts de ces semences finissent par produire des plantes fermes et saines. En matière de germination, les facteurs suivants jouent un rôle important: l'eau, la lumière, la chaleur et l'oxygène.

  • L'EAU

Le premier processus de la germination est l'absorption d'eau par la semence. Une fois la germination entamée, une période sèche suffit à tuer la semence. Laisser tremper la semence avant la germination facilite l'absorption d'eau ce qui favorise et accélère le processus de germination. Ceci est surtout le cas pour les grosses semences.

  • LA LUMIERE

Certaines semences ont besoin de lumière pour bien germer. Ces semences (Ageratum, Begonia, Browallia, Impatiens, Digitalis et Petunia) seront donc à peine ou pas du tout recouvertes. D'autres espèces ne germent pas à la lumière (Calendula, Centaurea, Phlox, Verbena) et sont mises en chambre sombre pour germer. La plupart des semences ne dépendent pas de la lumière pour germer.

  • L'OXYGENE

Il est aussi très important qu'il y ait suffisamment d'air dans l'environnement de la semence. Un sol meuble bien aéré est indispensable pour la germination. Un manque d'oxygène, un sol trop tassé ou trop humide freinent considérablement la germination et la semence peut même dépérir.

  • LA CHALEUR

Avoir la bonne température est un des facteurs essentiels de la germination. La température exerce un effet direct sur la germination, le pourcentage de germination et la rapidité de germination. Les différences entre les différentes espèces de semences sont importantes. Certaines semences ne demandent pas une température spécifique tandis que d'autres ne germent qu'à une température déterminée. Beaucoup de semences ont des températures minimales, maximales et optimales auxquelles elles se mettent à germer. Les caissettes à semis peuvent donc, selon la sorte de semence, être disposées sur un radiateur, une tablette de fenêtre fraîche, dans une serre froide ou à l'air libre. On distingue ainsi les semences tolérant le froid qui germent à différentes températures (entre 5 et 30 degrés Celsius), les semences exigeant du froid et qui ne germent pas durant les mois d'été (par exemple les bisannuelles) mais bien en automne lorsque la température a suffisamment baissé et les semences exigeant de la chaleur, les plantes tropicales et subtropicales (telles que tomates, aubergines, paprikas) qui exigent au moins 15 degrés Celsius. Pour certaines semences la meilleure germination s'obtient grâce aux variations des températures diurnes et nocturnes.

Trouver un point de vente

Remplissez votre code postal:

Cherchez